mardi 18 octobre 2016

Une inspection c'est quoi ?

A matin je vais vous parler de ce qui se passe lors d'une visite d'un inspecteur chez vous, soit-il (elle) mapaq(hsi) ou municipal ou patrouille canine. Je vais faire ça court car il va falloir aussi discuter de la réglementation qui mène à ces visites défendues par la Charte des droits.

Même si vous pensez que vous n'avez rien à vous reprocher et que vous pouvez laisser n'importe qui entrer chez vous, FAUX. Informez vous de vos droits et comment ça finit. Commencez tout de suite à vous construire un pot($) pour vous défendre et récupérer vos bébés. Avec toutes ces dénonciations ANONYMES, vous êtes à la merci de tous vos voisins, bénévoles et amis(es).

La plupart des réglementations comprennent un article autorisant l'inspection de votre résidence sans mandat, ce qui est inconstitutionnel car la Charte dit 'que la demeure est inviolable'.

Comme disait le jeune homme à la radio hier matin, les québécois sont tellement taouins qu'ils se laissent prendre aux mensonges éhontés des inspecteurs. Il faut que ça cesse et qu'on prenne la situation en main si on veut sauver nos chats et surtout donner un exemple au Canada entier qu'on est en charge.

On sonne à la porte, vous ouvrez puis la phrase fatale tombe 'on a eu une plainte contre vous pour vos chats'. Avant que vous puissiez réaliser ce qui se passe, le gars a le pied dans la porte et vous ne pouvez plus vous en débarrasser, vous ne pouvez pas savoir c'est quoi et d'où vient la plainte. Ils cachent leur sale boulot avec le mot 'confidentialité'.

Ils promènent leurs gros sabots partout dans le logement, fouillent les garde-robes, tiroirs de bureaux, les armoires et même le frigidaire pendant qu'il y en a un qui prend des photos et l'autre prend des notes. Vous essayez de les suivre pour les arrêter mais ils trouvent la pièce où sont vos bébés.

C'est inutile de répondre à leurs questions, ils ne veulent rien savoir et continuent à vous étourdir. Quatre personnes qui arrivent à l'improviste dans votre logement à 8 hrs le matin avant que vous ayiez pris votre premier café, c'est la panique.

Puis ce sont les menaces, que si vous ne coopérez pas, on vous embarque (regardez dehors il y a sûrement un char de police) Je demeure convaincue qu'une telle scène n'arriverait pas chez un bandit ou vendeur de drogues. Mais vous êtes une bonne citoyenne, une madame chats compatissante et vous n'avez rien à vous reprocher.

Sans que vous en ayiez connaissance, la décision est prise de saisir vos animaux. Sans ménagement, on va les déraciner de leur maison, avant le déjeuner, on va leur courir après puis c'est la danse des transporteurs vers un camion qui attend sur la rue. Même en plein hiver, aucune précaution, des chats qui n'ont jamais sorti sont empilés dans un camion gelé. Vous ne pouvez rien faire, y a des mains partout et surtout AUCUN MANDAT.

Au bout de 4-5 heures, la porte se referme, vous savez pas où on les amène, et surtout, je peux vous confirmer qu'on se fiche éperdument du sort de vos animaux, s'ils sont en fourrière, ils vont pogner des maladies puis on va les tuer sans votre permission, juste un court rapport qu'on fait signer par un vet pour la forme parce qu'on en aura besoin en Cour si vous contestez. S'ils sont transportés par la HSI au garage de Lachute, ils vont se retrouver avec des chiens qui jappent pendant des heures de désespoir.

Y a un racket avec ces saisies et je vais vous en reparler parce que la gestapo municipale ne peut pas agir n'importe comment.

Puis vous vous retrouvez avec un logement vide, sans dessus-dessous, tous vos papiers épars sur le plancher, on a marché sur vos bibelots et tout cassé. Pendant des semaines vous aurez le ménage complet à faire en pleurant. Au refuge on a dû jeter tous les meubles et les griffoirs car tout était cassé. Seule la petite Orangina avait réussi à se bien cacher et on l'a laissé en arrière.

Si une telle chose vous arrive vous ne vous en remettrez JAMAIS. Aussi bien prendre la situation en main et chercher de l'aide avant que l'on vous fasse parvenir les contraventions pour des milliers de $$$ pour des choses que vous n'avez pas faites. Exemple, on va vider une litière sur le plancher et prendre des photos pour vous accuser.

Rejoignez la coalition de personnes saisies, pour vous trouver du support et des réponses à vos questions car ça presse.

Ne laissez personne entrer chez vous alors si on veut vous accuser de quelque chose, personne ne peut savoir de quoi.

Surtout ne dites à personne combien d'animaux vous avez car la busybody derrière la clôture ne veut rien savoir des chats et va appeler la ville.

Y aurait de quoi écrire un livre mais on va le faire par étape.


dimanche 5 juin 2016

Ne plus jamais me taire devant une injustice

Une fille s'est donné la permission de décrire sa façon de voir les choses sur facebook et je trouve que ça ressemble drôlement à ma vie. A 16 ans j'étais révoltée. Mais quand j'ai découvert la cause animale j'ai réalisé que ce serait ma vraie vie. J'aimerais avoir une meute sur qui me fier mais en rescue, ce ne sera jamais le cas. Des bénévoles menteuses j'en ai connues et malheureusement, ce sont les chats qui en ont payé le prix, de leur vie.

Miko Perro à La Meute
17 h
Quand on est direct, on nous croit méchant. Quand on ne dis rien on nous croit gentil. Mais parfois on est juste silencieux, pas pour être gentil, mais parce que certains sont trop cons pour comprendre. Quand on est direct, nous somme vrais, pas hypocrites et pas peureux. Mais les gens n'aiment pas ceux qui sont comme nous, parce qu'ils ont cessé de vouloir dire ce qu'ils pensent, parce qu'ils ont peur d'être jugés. Ils se taisent et endurent. Des gens comme nous, font peur, parce que nous disons tout haut ce que les autres pensent tout bas. Bien sur être vrai a ses désavantages, certaines personnes nous détestent, mais quel est l'avantage d'être aimé par ceux là. On dit de moi que j'ai la parole qui tue, et en effet je dit en très peu de mot ce que je pense, mais le message passe. Pourquoi dire blanc alors que c'est noir. On dit des personnes comme nous, que nous somme des rebelles, des marginaux. Mais ce sont des gens comme nous qui ont su résister contre les oppresseurs. Être rebelle, ne veut pas dire être des faiseurs de trouble, ça veut dire, ne pas se confondre dans la masse. Il y a de cela plusieurs années, j'ai décidé de ne plus jamais me taire devant toute injustice, bien sur je brasse l'égo des gens, mais si des gens comme nous, éveillés à ce qui se passe réellement n'existaient pas, quel monde laisserions-nous à nos enfants et petits enfants. Un monde hypnotisé par les politiciens qui nous mènent au gouffre profond de la noirceur. On nait rebelle on ne le devient pas, on a une mission à remplir, et c'est une mission importante. Je suis une louve solitaire, qui a trouvé une meute d'adoption.

mercredi 23 mars 2016

Les madames chats déménagent

ATTENTION LES MADAMES CHATS

Vous aurez peut-être à déménager au 1er juillet, n'oubliez jamais que les gens vivent sur les perceptions, pas sur les faits. C'est pour ça qu'il y a tant de mauvais témoins.

Prenez toutes vos précautions pour éviter qu'on sache que vous avez des chats et combien. Autrement Dame Rumeur va partir à galoper et y a plus rien pour l'arrêter, même pas la vérité.

1. Ça n'a rien à voir que votre appartement soit propre, si on pense que vous avez des chats, on va vous mépriser

2. Les voisins ne doivent jamais voir un transporteur rentrer ou sortir de chez vous. SOLUTION : procurez vous une boite de carton avec des poignées comme une boite à bananes, c'est un bon format et voyagez le transporteur dedans. Mettre une couverture PLIEE dessus ou une pile de journaux pour que vous ayiez l'air de déménager des effets. Le chat est en sécurité et vous aussi. Pour aller au vet, vous laissez la boite dans l'auto car vous en aurez besoin en revenant.

3. Si le chat est vocal, faites ça vite. Lol

4. Pour rentrer les boites de litière chez vous utilisez le même principe. Si vous voyagez la litière dans un carosse, mettez la boite dans un sac à vidange avec votre épicerie par dessus.

5. La litière souillée est toujours un problème. Ne laissez aucune accumulation de sacs sur le balcon. Surtout avec l'été. Si vous remettez la litière souillée aux vidanges dans une boite à litière, mettez la à la dernière minute pour pas que toute la rue la voit et décide que vous avez des chats.

Si vous avez un conteneur derrière le bloc, évitez qu'on vous voit. Laissez y le petit sac en allant travailler le matin mais circulez pas avec un gros sac qui pue dans les corridors à 5 hrs quand tout le monde rentre.

Donnez nous vos trucs, d'autres madames chats angoissent le matin des vidanges.

6. Les gens ont la maudite manie de demander 'combien vous en avez?' Pareil comme s'ils voulaient vous en adopter. NE RÉPONDEZ JAMAIS LE NOMBRE QUE CE SOIT UN OU PLUSIEURS.

- Changez le sujet au lieu de répondre
- Déviez la conversation sur eux 'et vous en avez vous?'

7. Pour le rebord de la fenêtre, ben là c'est problématique. J'ai connu une fille qui s'est fait envoyer l'inspecteur de la spca (qui y connaît pas grand'chose) parce que 3 de ses chats allaient sur le rebord de la fenêtre. Des chats obèses, en forme mais c'était pas assez, la plainte disait 'plusieurs chats amaigris et malades'. Elle s'en est tirée sans amende mais a perdu 3 journées d'ouvrage pour recevoir l'inspecteur. C'est vraiment pas correct de faire toujours de la m*rde aux madames chats.

Mettre des rideaux plein jour pour que personne puisse voir l'intérieur de votre salon. Evitez (je sais pas comment) qu'il y ait une bonne quantité de chats en même temps devant la fenêtre.

Si vous avez du soleil dans une chambre donnant sur la ruelle, c'est l'idéal, y a pas trop de monde qui circule.

8. Si votre propriétaire ou le concierge s'annonce, mettez les chats dans une pièce et fermez la porte. Ce sont des personnes qui ont la manie de laisser la porte ouverte pendant qu'ils vous parlent.

9. Les déménageurs ne se fatiguent pas avec les portes et surtout n'en ferment aucune. Alors soit que vous déménagiez les chats avant ou que vous les mettiez dans une chambre fermée pour éviter qu'il en passe un par une porte laissée ouverte. Dès la deuxième semaine de juillet on a plein d'annonces de chats perdus lors d'un déménagement, ben c'est ça. Une seconde d'inattention et dans le brouhaha le chat est parti.

10. Très dangereux : si un propriétaire vous propose de vous laisser rentrer vos chats mais d'indiquer sur le bail 'pas d'animaux', c'est pas bon signe. Ça peut vous revenir dans la face s'il vend son bloc.

============================================================================================================================================

NON, la Régie du logement ne forcera pas les propriétaires d'accepter les animaux.

Contrairement à ce qu'indiquait un article publié sur le web, les propriétaires de logements pourront encore interdire les animaux de compagnie.

'La Régie du logement tient à préciser qu'aucune modification n'a été apportée à la législation actuelle concernant les animaux de compagnie, affirmait la Régie.

Source : le blogue Inspecteur Viral
Par Jeff Yates

sur Journal Metro.com 22 mars 2016

lundi 25 janvier 2016

La manipulation par les médias

Le gouverneur de l'état du Maine disait en conférence de presse le mois passé « Si je ne faisais pas d'erreur, je serais reporter ». Signifiant par là que le public croit TOUT ce que les journalistes rapportent à la télé ou dans les journaux.

Je l'avais trouvé bonne mais hier j'en ai compris tout le sens. Après avoir regardé deux fois plutôt qu'une l'émission 'Enquête' présentée sur RDI et avoir vu Josée Dupuis se vanter d'avoir été celle qui a dénoncé les usines à chiots alors que c'est Nicole Joncas qui a poussé dessus pour qu'elle fasse une émission, qu'elle a prétendu avoir dénoncé le Berger Blanc alors que c'est Nicole et SPA Canada qui avaient tout monté pour l'émission mais la meilleure c'est qu'elle a essayé de faire croire que suite à son reportage, le BB avait été surveillé (ce qui n'a jamais été le cas, il n'a même pas été bâdré) et qu'elle était derrière la loi 54 supposément sur la protection des animaux passée en décembre 2015.

C'est beaucoup pour une seule personne.

Et dire qu'on lui faisait confiance pour dénoncer le sort fait aux victimes de raids par le mapaq et le vol des animaux. Plusieurs y compris moi-même lui avons envoyé un dossier, maintenant je comprends pourquoi on n'a jamais eu d'accusé de réception. 

Elle était passée du côté du club privé (spca, hsi, spa, mapaq) Je parie qu'elle leur a même envoyé notre dossier. Elle était passée du côté des AR (animal rights) Ce sont des activistes qui visent la fin des animaux de compagnie, des élevages de toutes sortes mais jamais ils n'ont été pour le bien-être animal. Ils se servent de cette expression seulement si elle peut leur ouvrir des portes. Il y a un monde entre 'animal rights' et 'animal welfare'. Entre le droit des animaux et le bien-être des animaux.

La voir mentir en pleine télévision a été pour moi une grande déception. Je pensais que l'émission 'Enquête' était sérieuse et dénonçait les vraies choses. Comme je voudrais connaître PKP qui a été leur victime cette semaine pour lui dire comment ces reporters sont de la frime et je mets même en doute ce qu'elle a sorti sur les femmes autochtones de Val d'Or. Dossier qui a mené au burnout de la ministre de la sécurité publique; une autre carrière brisée mais elles ont dû prendre ça pour du dommage collatéral. Ça joue sale et ça joue dur.

Cette dernière émission des filles d'Enquête était une suite de congratulations et de se dire l'une à l'autre comment elles étaient bonnes et efficientes. Or, quand on a besoin de se féliciter entre nous du travail accompli pour que le public sache comment on est bonnes, y a un gros manque et on s'aperçoit vite que peut-être le fonds de leurs recherches derrière les émissions n'était pas sérieux ou avait été manipulé.

C'est vrai, les images ne mentent pas mais la manipulation et le montage de certaines images peuvent amener le public à percevoir comme une dénonciation quelque chose qui n'est pas vrai.

Au final, les victimes de raids du mapaq ont été sauvées par la cloche. Si Josée Dupuis s'était accaparé du dossier pour en faire une émission, je ne peux plus croire que la vérité en serait ressortie. 

La vérité, c'est ce que les victimes de raids recherchent par dessus tout car elles ont tout perdu, leur gagne-pain, leur fonds de commerce, leur réputation et leur famille à quatre pattes à qui elles tenaient par-dessus tout.



dimanche 24 janvier 2016

La surpopulation de chats et les rescues

La surpopulation des chats errants et les grandes souffrances qu'ils subissent aux mains des humains et par les grands froids de l'hiver ne laissent personne indifférent.

Tous les jours, on voit sur facebook de nouvelles rescues qui s'essayent à en récupérer. C'est pas facile. Je sais. J'en ai sauvé plus d'un. 

Pas facile d'autant plus qu'une guérilla existe entre groupes depuis des années et la méchanceté de certains bénévoles envers les rescues est surprenante car ils disent aimer les animaux.

Vous avez toutes vu il y a deux mois ce que son personnel, appuyé par la SQ a fait subir à la ministre de la sécurité publique et comment les p'tits gars de la CAQ se sont débarrassé de la députée Roy. Ce n'est pas plus rose en politique ou dans les médias. Il faut louvoyer entre les mauvaises langues et les ennemis déclarés.

Le club privé que j'appelle (spca & associés) va continuer à nous mettre des embuches. Ces filles-là ne veulent pas de compétition, ni pour les $$$ ni pour la place dans les médias ou auprès des élus. (J'ai une confirmation de cet état de faits) On a une côte à remonter pour faire comprendre aux maires que leur réglementation anti-chats ne règle absolument rien.

Revenons à nos chats. Comme dit Trudeau, j'ai un plan. Un plan global pour régler ce problème de chats errants et sur lequel je travaillais depuis 5 ans. Mais j'en ai encore pour des mois à me battre contre le mapaq(hsi) pour des mensonges qui ont été rapportés contre moi sur la fameuse ligne 800 de Paradis par des personnes qui n'étaient même jamais venues au refuge de l'Opération Félix. Elles avaient été coachées par une bénévole. Je dois aussi trouver des $$$ pour la nourriture dans les colonies qu'on supervise encore, pour des stérilisations et mon avocat.

Je n'imprime pas l'argent et il n'en pousse pas dans les arbres dans la cour chez moi. Il y a seulement des petits fruits d'hiver pour les oiseaux.

Je n'entends pas lâcher le morceau et les filles du mapaq(hsi) devront me tirer dans le dos pour m'abattre. Il devrait en être de même pour bien des rescues. Au lieu de se mépriser, il faut s'unir pour la cause. Vous allez en trouver qui vous plaisent moins, laissez les de côté sans les descendre. Travaillez avez celles où vous avez des affinités et partagez les mêmes territoires.

Il va falloir établir une liste des rescues dévouées qui peuvent intervenir d'urgence comme dans le cas de Les Méchins. On peut pas laisser les élus et les fourrières faire leur sale job pour des chats qui n'ont rien fait de mal.

Qui peut s'en charger?

Il y a bien des pages fb qui relaient les messages mais sans territoire en particulier. Les messages n'ont jamais de lieu précis ou le nom de la personne qui gère le sauvetage. On n'avance à rien comme ça.

Non, je ne peux pas m'occuper de gérer une telle page car j'ai mes levées de fonds à faire. 


On a eu de nouveaux cas de raids dans Mont Laurier et des chiens à sauver. De l'information confidentielle nous dit que les animaux gardés par le mapaq(hsi) à Lachute sont en péril. Plusieurs sont morts (?) ou auraient été vendus avant que le rescue ait été reconnu coupable. Comme les chats de l'Opération Félix ont été vendus avant que j'aie été déclarée coupable, ce qui est illégal selon notre système de justice. 

Merci de vous occuper de ça.


Janine

dimanche 3 janvier 2016

Le Terrorisme animal n'est pas fini

2015 EST FINIE MAIS PAS LE TERRORISME ANIMAL

Janvier et février marqueront d'autres causes perdues pour les victimes innocentes de raids sur leurs animaux par le mapaq(hsi)

La construction même du P-42 ne laisse aucune ouverture où une défense des droits pourrait se glisser. Alors même avec l'aide d'avocats compétents, la victime est squeezée jusqu'à l'os. Comme le meilleur choix des victimes par le mapaq(hsi) ce sont des personnes vulnérables, bonnes, honnêtes mais pauvres en $$$, ces terroristes sont assurées de gagner la cession des beaux chiens sauvés ou faisant partie d'élevages éthiques.

Comme aux USA, en UK, en France ainsi qu'en Ontario, ce genre de loi qu'on fait croire au public pour la protection des animaux, n'a rien à voir avec ces pauvres petits qu'on retire un matin de leur environnement familial et des mains aimantes de leurs propriétaires. Ces lois et règlements sont faits intentionnellement pour leur permettre de voler et s'approprier des beaux animaux en santé et non fermer les usines à chiots comme ils prétendent. Ne vous laissez pas berner.

Avec la loi 54 qui entre en vigueur cette année, on verra des inepties de toutes sortes parce qu'elle permet aussi aux vétérinaires de dénoncer leurs clients. Comme ce cas où une vétérinaire a fait arrêter ce monsieur qui ne voulait pas faire euthanasier le chat de sa sœur. Elle a fait ramasser le chat par la police et l'a tué. Dorénavant il va falloir bien choisir le vétérinaire chez qui on amêne un chat en piteux état ramassé dans la ruelle pour ne pas se faire dénoncer pour cruauté.

Les animaux en paient toujours le prix et souvent de leur vie ou s'ils survivent, ce sera avec un bagage de syndrome post-traumatique. Mais ça, les terroristes s'en fouent. Le client n'a jamais raison. Pour elles, nous sommes toutes des incultes et des imbéciles. Elles ne veulent pas de compétition dans les collectes de dons, dans les médias et les photos de petits chiots et chatons qui leur permettent de ramasser beaucoup de $$$ pour se payer des voyages.

Pour mousser leur crédibilité auprès des élus et des médias, elles vont laisser croire au public que les personnes innocentes, victimes de raids, ne sont pas sans tache. Comme disait Ewa de la HSI « les animaux n'étaient pas dans des conditions optimales ». Alors on les a sortis de leur environnement et installés dans des cages dans un garage à machinerie puis vendus à la spa de Sherbrooke, on a détruit le gagne-pain de la propriétaire, volé son fonds de commerce, détruit sa réputation et avec l'aide de son avocat, on lui a collé pour $26 000 de contraventions bidons et condamnée à ne plus avoir d'animaux pour 60 ans. Et le ministre Paradis bat des mains pour avoir passé la loi 54 qui est pire que ce qu'on avait. Il est d'autant plus coupable que cet événement était dans son comté, que je l'avais mis en garde (mais ses attachées politiques ne font jamais les messages), que j'avais dénoncé le cas dans mon mémoire en commission parlementaire qu'il n'a jamais lu non plus. Les collègues de tous les partis l'ont félicité et ça sentait bon la corruption à l'Assemblée Nationale.

Ce virus de la cruauté animale se répand partout dans le monde avec l'aide des supposés organismes des droits des animaux (HSUS, HSI, IFAW, SPCA, ALDF, PeTA) Ne pas confondre avec protection des animaux. Ce sont deux mondes bien étranges, mais bien distincts. Ce que nos rescues font, c'est de la véritable protection, du sauvetage et ça les ARistes n'en veulent pas. Ce sont ces mêmes organismes qui ont mis le P-42 au point en 2009 avec l'aide de Geoff Kelley, un ministre qui est encore au gouvernement maintenant mais qui n'a rien fait pour regarder où s'en allait ce règlement ni la loi qui va le remplacer. Pourtant je l'ai prévenu maintes et maintes fois. Il faudra continuer à le lui mettre dans la face.

Alors j'en suis maintenant à l'attaque : créer une coalition de victimes de ces terroristes afin de ramasser toutes nos informations et régler le cas une fois pour toutes. Ces voleuses d'animaux doivent être stoppées et comme on ne peut attendre d'aide de l'UPAQ, nous devrons dénoncer nous-mêmes la corruption et la collusion au mapaq(hsi). Plusieurs savent mais n'agissent pas. Ça ne me surprend pas, les québécois ne sont pas le plus courageux des peuples. Quant aux victimes, elles sont brisées, dépossédées de leurs avoirs et de leurs animaux par un groupe de terroristes qui fait la loi au Québec. C'est normal qu'elles ne sachent plus comment réagir pour se défendre.

Comme disait Trudeau il y a deux mois « j'ai un plan » mais je ne peux le faire toute seule. Pour savoir, on communique avec moi en privé. Je ne peux rien dire ici car les procureures de la Couronne à Québec lisent mon blog. Elles ont même menacé mon avocate (la peur lui a pris et elle s'est retirée du dossier) afin que je n'écrive plus et ça m'a beaucoup nuit pour ma cause. C'est ça qu'elles recherchaient.

Mais là on est au boutte du boutte. Temps de passer aux actes et de se mobiliser.



Matière à réflexion:

Dean Kory
It's a matter of "mens rea" and aggravating factors that allows Clown Attorneys to bring a stiffer sentence against someone for violent offences such as rape, wh...en givin the cercomstances where the rapist is in a position of power and/or control over the victim...so why when these same factors of corrupt government officials in positions of power rape the public on a grand scale with legislation specifically designed to make their crime of rape "legal" are they not held to the same standard?

dimanche 29 novembre 2015

Les bénévoles dans un refuge, un mélange toxique

Avec l'explosion de la population de chats errants, des petits refuges ont ouvert leurs portes partout dans la province avec l'intention de faire la différence. C'est génial.

Toutefois, il existe un danger réel pour le refuge et ses minous que plusieures n'ont jamais évalué : la fidélité des bénévoles.

Vous n'êtes pas sans savoir que le refuge d'Opération Félix a été détruit par ses bénévoles qui se sont ligués pour faire des plaintes à partir de leurs perceptions et sans même penser une minute qu'ils étaient là pour justement prendre soin de la situation. Au lieu d'aider, ils ont salopé le refuge, les buts de l'organisme et de sa dirigeante. Résultat, les chats en ont payé le prix.

Alors mon conseil aux personnes qui ont la charge d'un refuge, gardez l'oeil ouvert et méfiez vous des bénévoles et de votre entourage en général. Des fois leur ego est tellement grand qu'on ne voit plus la cause derrière. Puis il y a les hypocrisies, les mensonges, les rumeurs (facebook n'était pas encore né que le salissage existait) Il est difficile de discerner une bénévole honnête qui a la cause des chats à coeur. Il faut être vigilentes, les filles.

Tout refuge a besoin d'une leader, d'une coordonnatrice pour voir aux entrées de fonds, aux stérilisations, aux adoptions, etc. Mais quand un bénévole commence à regimber sur ses tâches, sur les protocoles de nettoyage, c'est le premier signe d'alarme. Ensuite il va questionner vos décisions à l'extérieur et la roue commence à tourner.

Avec les dénonciations anonymes au mapaq pour des niaiseries, il va se sentir très fort et fera croire à son entourage qu'il protège les chats contre une méchante marâtre qui ne prend pas les bonnes décisions. Sans avoir une idée de toute la situation, il va répandre son fiel auprès des autres bénévoles. Notez que ce sont toujours ceux(celles) qui en connaissent le moins qui critiquent.

Donc en plus de choisir ses bénévoles avec soin pour leur intégrité et leur amour sans faille pour les abandonnés, il faut continuer à monitorer la situation et ne pas hésiter à écarter les personnes toxiques qui pourraient devenir dangereuses. Pas besoin de leur faire une scène ou de les expulser mais les écarter du refuge même si vous savez que vous avez besoin d'aide. Autrement dit : enlevez vos lunettes roses, ne soyez pas naives, il existe des personnes foncièrement méchantes et frustrées au point de devenir dangereuses pour le refuge et ses petits pensionnaires.

L'autre danger tout aussi important qui guette votre refuge, c'est de penser que le mapaq ou autre organisme peut vous aider ou vous donner un coup de main. Ma recherche a démontré que ces organisations ne sont pas là pour aider les animaux, de un et de deux, elles ne veulent rien savoir des rescues et du travail que vous faites pour sauver les chats abandonnés. ELLES N'ACCEPTENT PAS LA COMPÉTITION.

Compétition pour les dons, ($$$) compétition pour l'attention des médias, compétition pour les adoptions; alors au lieu de vous soutenir, que tout le monde travaille vers le même but, ces organisations vont vous mettre des bois dans les roues, vous nuire par en arrière auprès des élus, par exemple et vous critiquer auprès de tout le monde en laissant courir des rumeurs ou des sous-entendus au besoin.

La campagne menée ces dernières semaines par des busybodies contre le refuge du RSA a été horrible et mis les chats en danger. L'ego de ces bonnes femmes était si grand qu'il s'est répercuté de Chateauguay jusqu'à Montréal. Dites vous que le stress causé aux dirigeantes du refuge et aux bénévoles c'est autant d'énergies qui ne seront pas utilisées pour prendre soin des chats. Shame! Shame! Shame!

Mes 40 ans d'expérience m'ont laissé un goût amer et un profond dégoût de la race humaine. Je m'explique maintenant la haine viscérale entre les sunnites et les chiites qui est en train de détruire le Moyen-Orient. Le bitchage que l'on voit de temps en temps sur facebook ce n'est que la pointe de l'iceberg. Le monde du rescue est un endroit pervers et malsain et il faut être faite forte pour survivre. On me dit que le monde politique a les mêmes problèmes. J'admire Barbara Lisbona pour le courage qu'elle a démontré toutes ces années.

En conclusion, peu importe les décisions que vous allez prendre vous allez être critiquées, ridiculisées et abandonnées. Aussi bien vous faire à l'idée et ne pas perdre de vue le but que vous vous êtes fixé en ouvrant votre refuge. Faites la publicité de vos bons coups pour contrecarrer le jeu des trolls afin que les chats que vous avez sauvés puissent trouver une meilleure vie que le sort que la HSI a réservé aux chats de l'Opération Félix en les truckant vers Toronto en plein hiver dans un camion pas chauffé.

La campagne de salissage des bénévoles du refuge de l'Opération Félix pour le faire fermer n'a jamais eu de résultat positif, ce sont les chats qui en ont payé le prix dont plusieurs l'ultime sacrifice de leur vie.




P.S. Si vous connaissez quelqu'un qui a des démêlés avec le mapaq, communiquez avec moi en privé via facebook. Nous avons deux avocats capables d'aider.